FAQ

Que faire lors d’une suspicion de maltraitance ?

Vous êtes témoin d’une scène  présentant une situation de danger pour un mineur, vous êtes un voisin, un proche de la famille et vous connaissez un enfant victime de maltraitance, alors  vous pouvez l’aider.

Il  est préférable de signaler les soupçons que vous pouvez avoir sur la sécurité physique et morale d’un enfant, au risque de vous tromper, plutôt que de laisser un enfant dans une situation  de maltraitance et ainsi risquer sa vie.

Il s’agit donc de toute forme de violence, d’atteinte ou de brutalité physique et/ou mentale, d’abandon ou de négligence, de mauvais traitements ou d’exploitation, tant sexuelle que physique.

Quel que soit la forme qu’elle prend, la maltraitance a un impact important sur la vie de l’enfant.

AIDER L’ENFANT

Il est très important que vous puissiez échanger avec des professionnels afin de faire part de vos craintes et/ou de vos constatations. Vous pouvez ainsi contacter le 119 qui est le numéro national « Allo enfance en danger ». Ce numéro est ouvert 24h/24h et 7 jours/7. L’appel est gratuit, confidentiel et il n’apparaît pas sur les factures téléphoniques. Des professionnels vous répondent et vous informent sur les démarches à réaliser. 

Il est également possible de prendre contact avec des associations de protection de l’enfance telles que L’Enfant Bleu, afin de bénéficier d’une écoute, d’informations juridiques et psychologiques et d’un accompagnement dans vos démarches.

Enfin sachez que tout citoyen peut faire part de la situation de danger ou de risque de danger d’un enfant en transmettant un écrit, appelé Information préoccupante (IP). Cet écrit est à envoyer  à la Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes (CRIP) du département où réside l’enfant.

En cas d’urgence ou de danger grave et imminent pour l’enfant, vous avez la possibilité de rédiger un signalement au procureur de la République. Vous trouverez des fiches récapitulatives pour vous aider dans la rédaction d’une Information préoccupante.