L’Enfant Bleu, partie-civile dans le procès du petit Bastien, formule quatre propositions pour mieux protéger les enfants maltraités