Nos missions

L’écoute

L’écoute proposée par les écoutants-référents aux personnes qui nous appellent est bienveillante. Elle vise à leur apporter un soutien et des informations fiables dans les situations difficiles qu’elles traversent.

L’appelant est écouté par un même écoutant-référent bénévole, qui rassemble les éléments de la situation et assure une permanence au minimum hebdomadaire à l’association.

Les écoutants sont accompagnés et formés par les professionnels de l’association (psychologues et juriste) à travers des formations et des réunions collégiales régulières.

L’aide juridique

L’association L’Enfant Bleu - enfance maltraitée propose une assistance juridique adaptée à chaque situation.

Ainsi, cette aide s’adresse aux victimes de maltraitance et à leur famille. Nous pouvons les informer, les conseiller sur les différentes procédures judiciaires, les orienter vers d'autres professionnels.

Lors du premier contact, un bilan juridique de la situation est réalisé.

Si aucune démarche de protection n'a encore été effectuée, nous envisageons avec l’appelant ce qui peut être entrepris, dans l’intérêt de l’enfant.

Si une ou plusieurs procédures sont déjà en cours, nous pouvons, en lien avec l’appelant, en assurer le suivi et renseigner ce dernier sur son déroulement et les décisions prises par les magistrats.

L’accompagnement juridique s’adresse également aux personnes extérieures à la famille, aux professionnels connaissant un enfant en situation de danger et envisageant d’agir pour le protéger.

Dans certaines affaires, l'association L'Enfant Bleu se constitue partie civile et intervient ainsi lors de la procédure pénale. Il s’agit alors non seulement d’être aux côtés des victimes, mais également de transmettre au cours du procès des messages forts sur la protection de l’enfance ou sur les dysfonctionnements en lien avec le dossier.

Après une première évaluation par le service juridique, la décision de constitution de partie civile est prise par le Président de l'association, puis est entérinée par le Conseil d'administration.

Le service juridique de l'association œuvre également pour une meilleure prise en charge judiciaire des situations de maltraitance.

A cette fin, les juristes et les avocats de l'association se réunissent tous les deux mois en commission juridique afin de débattre de différents thèmes juridiques relatifs à l'enfance maltraitée. Nous pouvons ainsi proposer des modifications législatives visant à améliorer certains aspects du système de protection de l'enfance.

La prise en charge thérapeutique

Deux psychologues proposent des prises en charge thérapeutiques pour tous les enfants victimes de maltraitance quelle que soit la procédure mise en place et autant de temps que nécessaire.

  • Une psychologue propose un atelier contes pour les enfants.
  • Pour les adultes victimes dans leur enfance, une psychologue propose une prise en charge thérapeutique.
  • Deux psychologues proposent un groupe de parole pour adultes.

Les différentes formes de prise en charge thérapeutique :

Quelles que soient leurs formes, les prises en charge thérapeutiques visent à permettre à l’enfant ou à l’adulte de se reconstruire.

Psychothérapie individuelle (enfants et adultes)

Au début du suivi, l'enfant ou l’adulte victime de maltraitance dans l’enfance définit avec la psychologue ce qu'il souhaite changer dans sa vie en se posant plusieurs questions : "qu'est ce qui ne va pas dans ma vie actuellement ? Qu'est ce que j'aimerais changer ? Dans quel domaine j'aimerais que ça aille mieux ?"

Puis le patient, construit les étapes, avec la psychologue, pour parvenir à ces changements.

Atelier conte pour les enfants jusqu’à 6 ans

La psychologue qui encadre l’atelier conte réunit des enfants d’âges différents, qui ont une histoire et un vécu qui leur est propre, mais qui ont en commun le fait d’avoir été victimes de maltraitance. Ils viennent à l’atelier, suite à une thérapie individuelle à l’association ou en parallèle de cette thérapie, pour aborder leurs difficultés d’une autre manière. 

Ils vont ainsi pouvoir s’exprimer à travers différentes médiations : la parole, le jeu de rôle et le dessin. Ils vont ainsi pouvoir interroger la psychologue sur ce qu’ils ont vécu, sans en avoir conscience puisque les questions qu’ils posent concernent directement le conte du jour.

Groupe de paroles thérapeutique (adultes) 

Ce groupe est destiné aux adultes ayant été victimes de maltraitances sexuelles durant leur enfance. Il est encadré par deux psychologues et a lieu le deuxième lundi de chaque mois, de 18h30 à 20h. 

Le travail d’élaboration psychique permet aux adultes ayant été victimes durant leur enfance déchanger, d’écouter, de partager, de témoigner et de briser le silence qui entoure lacte incestueux ou la maltraitance sexuelle agit par une personne en dehors de la famille. Il a également pour objectif de réduire lisolement social dans lequel la personne a été plongée, parfois depuis son enfance et le début des maltraitances. Cet espace de parole favorise ainsi la reconstruction de lidentité et les relations aux autres.

La prévention dans les établissements scolaires

L'association L'Enfant Bleu propose des séances de prévention au sein des établissements scolaires, adaptés à l'âge des enfants et adolescents rencontrés, de la petite section de maternelle jusqu’à la Terminale. Chacune de ces séances est systématiquement assurée par un psychologue accompagné d'un animateur de prévention bénévole.

La prévention évoque aussi bien :

  • la mise en place des réflexes à prendre pour éviter le danger,
  • la connaissance des différentes situations à risque,
  • les éventuels signes évoquant une souffrance de l’enfant,
  • la manière d’y faire face.

Nous la retrouvons donc à différents niveaux que ce soit auprès des adultes à travers la sensibilisation ou la formation, qu’auprès des enfants.

La prévention, c’est développer chez une personne, les connaissances théoriques sur un danger mais aussi ses ressources personnelles et compétences relationnelles nécessaires pour faire face aux risques.

La réforme de la protection de l'enfance de mars 2007 incite à développer une politique de prévention globale et cohérente impliquant l'ensemble des acteurs publics et privés.

D’après le code de l’éducation, au moins une séance annuelle d’information et de sensibilisation sur l’enfance maltraitée est inscrite dans l’emploi du temps des élèves des écoles, des collèges et des lycées.

Ces séances, organisées à l’initiative des chefs d’établissement, associent les familles et l’ensemble des personnels, ainsi que les services publics de l’État, les collectivités locales et les associations intéressées à la protection de l’enfance.

Il est de la responsabilité du directeur de mettre en place des préventions sur la maltraitance à l’enfant (Article L542-3 du code de l’éducation).

L’école s’avère être le lieu privilégié de la prévention car, bien souvent, les parents n’ont pas le temps d’en parler ou ne savent pas comment aborder le sujet. C’est pourquoi il est essentiel de les intégrer également au programme de prévention afin que la discussion puisse se poursuivre à la maison entre eux et leurs enfants.

Le programme de prévention de l’Enfant Bleu se déroule donc en trois temps :

  • une séance d’information auprès de l’équipe scolaire (environ 1h)
  • une séance de présentation du programme et d’échanges avec les parents (environ 1h30),
  • trois séances de prévention auprès des classes maternelles et élémentaires, (environ 1h chacune) et deux séances de prévention auprès des classes de collège et de lycée (environ 2h chacune).

PREMIER TEMPS : auprès de l’équipe scolaire

Il est indispensable que les enseignants et l’équipe scolaire soient susceptibles de repérer la souffrance d’un enfant, de l’écouter, de savoir recueillir sa parole, si nécessaire.

L’objectif de cette réunion est de montrer l’importance du travail en équipe entre les enseignants et le reste de l’équipe de l’établissement,  composée si possible du responsable d’établissement, de l’assistante sociale, du médecin scolaire ou de l’infirmière, du psychologue scolaire…

Une séance d’échange d’une heure est donc proposée au sein de l’établissement par une psychologue et une juriste de l’Enfant Bleu.

Les points suivant peuvent être abordés :

Définitions des différents types de maltraitance : la maltraitance physique et psychologique, les négligences, les maltraitances sexuelles dont l’inceste,

Les signes évoquant une souffrance de l’enfant, repérable dans son comportement,

L’information préoccupante : De quoi s’agit-il ? Comment faire remonter l’information ? Le travail en équipe : le rôle de l’assistante sociale, du médecin scolaire, de l’infirmière et de tous les intervenants du milieu scolaire,

Présentation des interventions auprès des enfants.

Il est proposé à chaque enseignant d’instaurer une étroite collaboration avec les intervenants de l’Enfant Bleu pendant les séances de prévention et en amont pour les préparer, afin de favoriser les échanges avec les enfants.

DEUXIÈME TEMPS : auprès des parents

Il nous paraît essentiel d’intégrer les parents au programme de prévention, afin qu’ils puissent parler avec leurs enfants de ce type de sujet.

Nous leur proposons une réunion au cours de laquelle peuvent être abordés différents points :

  • Qu’est-ce que la maltraitance ?
  • Être parent ce n’est pas si facile,
  • Présentation de différentes étapes du programme de prévention et des principaux messages qui seront transmis aux enfants,
  • Comment donner à son enfant les moyens de se protéger ?
  • À qui peut-on s’adresser pour trouver de l’aide ? Les interlocuteurs au sein de l’école et à l’extérieur,
  • Comment aborder le sujet avec son enfant ?

En fin d'intervention, nous leur proposons une bibliographie de livres pour aborder le sujet avec leurs enfants. Nous leur précisons également qu'ils peuvent nous contacter s'ils le souhaitent.

TROISIÈME TEMPS : auprès des enfants

L’intervention auprès des enfants est adaptée en fonction de leur âge.

Objectifs :

Développer l’estime de soi et la confiance en soi des enfants en leur apprenant à :

  • S’exprimer en public,
  • Identifier leur ressenti et à l’exprimer,
  • Dire oui et non, savoir distinguer l’un de l’autre,
  • Être solidaire des autres enfants et notamment des enfants en difficulté,
  • S’exprimer et s’affirmer sans violence, etc.

Moyens :

Trois séances de prévention auprès des classes maternelles et élémentaires, d’environ 1h chacune, à une semaine d’intervalle, et deux séances de prévention auprès des classes de collège et de lycée, de 2h chacune, se déroulant à quinze jours d’intervalle.

Intervenants :

Un ou deux psychologues, accompagnés d’un animateur de prévention.

Pour nous contacter :

Par mail : prevention@enfantbleu.org

Par courrier :

À l’attention des psychologues

Association l’Enfant Bleu – Enfance Maltraitée

397 ter rue de Vaugirard

75015 Paris

Par téléphone : 01 56 56 62 62

 

L’information des professionnels

Les formations que nous proposons sont destinées à des groupes de professionnels (et futurs professionnels) en formation initiale ou continue via leur organisme employeur/formateur.

Ces formations à la fois juridique et psychologique sont proposées à tous les professionnels au contact d’enfants (travailleurs sociaux, infirmiers, médecins, animateurs, travailleurs sociaux, médecins…)

Les formations sont assurées en binôme par la juriste et une des psychologues de l’Enfant Bleu.

L’objectif des formations est d’apporter aux professionnels des éléments théoriques et pratiques sur la maltraitance des enfant afin qu’ils s’en saisissent dans le cadre de leur travail. 

Ainsi les formations transmettent aux professionnels des outils qui leur permettent de mieux appréhender les situations de maltraitance et d’agir en conséquence de façon la plus appropriée possible.

Les apports théoriques et pratiques des formations s’accompagnent toujours d’exemples concrets et d’une réflexion autour des situations rencontrées par le public concerné.

Vous avez besoin d'aide?
01 56 56 62 62

Nous contacter par email

11h - 18h du lundi au jeudi
10h - 17h le vendredi