Qu'est-ce que la maltraitance ?

Quelques chiffres

Il est difficile de dire exactement combien d’enfants sont maltraités en France car beaucoup de situations sont cachées.

Lorsqu’on pense qu’un enfant est en danger, ou qu’il risque de l’être, sa situation doit être signalée pour qu’il soit protégé.

Des mesures de protection existent pour aider les enfants et les familles à faire cesser la maltraitance.

En France, en 2006, plus de 250 000 enfants étaient protégés parce qu’ils étaient en danger. Cela représente 2% des enfants.

D’autres enfants souffrent de maltraitance et ne sont pas encore protégés, il faut les aider à en parler pour que la maltraitance s’arrête.

Définition générale de la maltraitance

La maltraitance c’est l’ensemble des violences qui sont faites à un enfant par un adulte ou par un mineur.

Un mineur est une personne de moins de 18 ans.

Les différentes formes de maltraitances

Il existe différentes formes de maltraitances :

La maltraitance psychologique

C’est lorsqu’une personne, par son attitude, exerce une influence ou une pression dangereuse pour le psychisme de l’enfant (ce qui se passe dans sa tête, ce qu’il pense, ce qu’il ressent…). Comme l’enfant ne peut pas le supporter, il va manifester sa souffrance de différentes manières (colère, tristesse, violence, repli, maladies…)

Attention : pour dire qu’il y a une maltraitance psychologique, un des exemples de la liste ci-dessous ne suffit pas forcément. Il faut aussi tenir compte de l’intensité, de la durée et du contexte.

Par exemple :

-          Quand quelqu’un l’humilie, le rabaisse, lui dit sans arrêt qu’il est nul...

-          Quand quelqu’un lui demande quelque chose et son contraire  (exemple : « Mets tes chaussures s’il te plaît» et quelques minutes plus tard « Tu veux salir la moquette ou quoi avec tes chaussures ? »)

-          Quand quelqu’un lui fait du chantage, lui parle de choses qui lui font peur ou qui ne sont pas de son âge (exemple : « je vais te tuer… ») ou lorsqu’un adulte parle à l’enfant de ses relations sexuelles…

-          Quand quelqu’un lui parle souvent d’une façon dure, d’une façon qui lui fait peur…

-          Quand l’adulte demande des choses à l’enfant qu’il ne peut pas satisfaire. Quoi que l’enfant fasse, ce n’est jamais assez bien, l’adulte n’est jamais content… (exemple : un  parent qui exige que son enfant sache jouer parfaitement d’un instrument de musique)

-          Quand un enfant est sans arrêt mis de côté par rapport aux autres enfants.

-          Quand l’adulte ne fait pas attention à l’enfant, qu’il fait comme si l’enfant n’existait pas…

-          Quand l’adulte est tout le temps sur son dos, que l’enfant n’a aucun moment à lui, n’a plus de liberté, tout son espace est envahi par un adulte…

-          Quand l’adulte qui s’occupe de l’enfant ne montre jamais d’affection envers lui ou ne lui fait jamais comprendre qu’il tient à lui…

-          Quand l’adulte laisse faire à l’enfant tout ce qu’il veut, ne lui interdit rien, ne met aucune limite et donc ne le protège pas… ou au contraire quand l’adulte lui interdit tout, ne lui laisse rien faire, ne lui laisse aucune liberté…

-          Quand l’adulte expose l’enfant à des situations qui ne sont pas de son âge (enfant qu’on laisse regarder ou jouer avec des choses trop violentes pour son âge, qui lui font peur….ex : films, jeux vidéos…)

La maltraitance physique

La maltraitance physique, c’est toutes les  violences qui sont faites au corps de l’enfant.

C’est par exemple frapper un enfant (avec ou sans objet) mais aussi d’autres violences comme forcer un enfant à porter des chaussures trop petites, l’obliger à rester debout des heures pour le punir, l’enfermer dans un placard, lui interdire toute activité…

La négligence

La négligence, c’est quand l’adulte ne satisfait pas les besoins essentiels d’un enfant c’est-à-dire la faim, la propreté, la santé, le besoin de bouger, d’avoir une activité…

Par exemple, quand l’adulte qui s’occupe de l’enfant :

-          Ne donne pas suffisamment à manger à l’enfant

-          Ne permet pas à l’enfant de dormir comme il faudrait (parce que l’adulte le réveille dans la nuit ou l’emmène partout avec lui et l’enfant est réveillé souvent…)

-          Laisse l’enfant sale, ne le lave pas ou ne lui demande pas de se laver…

-          Laisse l’enfant malade, ne le soigne pas

-          N’habille pas l’enfant de façon à ce qu’il n’est pas trop froid si c’est l’hiver ou trop chaud si c’est l’été…

-          Laisse l’enfant se débrouiller tout seul pour faire des choses d’adulte (Exemple : un adolescent qui doit souvent s’occuper d’une personne malade ou handicapée).

Parfois les adultes ne se rendent pas compte qu’ils négligent les enfants dont ils ont la responsabilité.

La maltraitance sexuelle

La maltraitance sexuelle, c’est quand une personne fait participer un enfant à des activités sexuelles qu’il ne peut pas comprendre et qui ne sont pas de son âge.

Il existe plusieurs formes de maltraitance sexuelle :

-    Dans la famille entre un enfant et son père, sa mère, son frère, sa sœur, son cousin, son oncle, son grand-père…

-    En dehors de la famille avec un inconnu dans la rue, un ami de la mère, un animateur du centre de loisir…

On parle de pédophilie lorsqu’un adulte veut avoir des relations sexuelles avec un enfant.

Lorsque c’est quelqu’un de la famille qui veut faire participer l’enfant à des activités sexuelles, on parle d’inceste.

La maltraitance sexuelle passe par :

  • Des gestes : par exemple quand un adulte ou un autre enfant, touche « bizarrement » un enfant ou adolescent ou lui demande de le toucher,
  • Le regard : par exemple quand il veut regarder un enfant nu ou lui demande de le regarder nu,
  • L’ouïe : par exemple quand il parle à l’enfant de ses relations sexuelles ou lui dit des choses qui lui font peur.

Ce que dit la loi :

  • Un adulte n’a pas le droit d’avoir des relations sexuelles avec un enfant de moins de 15 ans.
  • Après 15 ans, s’il est d’accord, un adolescent peut avoir des relations sexuelles avec un adulte, sauf si cet adulte est l’un des ses ascendants (parent, grand-parent) ou s’il est amené à s’occuper de lui (beau-parent, professeur, moniteur sportif…)
  • Entre enfants de moins de 15 ans  les relations sexuelles ne sont pas interdites par la loi. Cependant un enfant n’a pas le droit d’obliger un autre enfant à avoir des activités sexuelles.

 

Vous avez besoin d'aide?
01 56 56 62 62

Nous contacter par email

11h - 18h du lundi au jeudi
10h - 17h le vendredi