Plan interministériel contre les violences faites aux enfants : L’Enfant Bleu participe à l’élaboration de 21 mesures

Mercredi, mars 1, 2017
Ce mercredi 1er mars, Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, a lancé le premier plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants. L’Enfant Bleu, qui agit depuis près de 30 ans auprès des enfants victimes de maltraitances, a participé étroitement à l’élaboration de ce plan au sein d’une commission composée d’experts de la protection de l’enfance. L’association a tout particulièrement apporté sa contribution aux mesures liées au repérage et à l’accompagnement des victimes ainsi qu’à la formation des professionnels travaillant au contact des enfants. Des enjeux prioritaires, déjà au cœur des 20 propositions formulées dans son Livre blanc, publié en novembre dernier.

Il n’existe pas de chiffres permettant de mesurer d’une manière exhaustive les décès de mineurs  consécutifs à des violences mortelles. Si la Police et la Gendarmerie font état de 111 décès d’enfants de moins de 15 ans par an, selon l’Inserm, 2 enfants décèderaient chaque jour victimes de maltraitances.

Pour combattre ces violences, le plan présenté aujourd’hui a pour objectif de susciter une profonde prise de conscience au sein de la société et de proposer des solutions concrètes autour de 4 axes  et de 21 mesures :

1. Pour favoriser des politiques éclairées par les faits, de nouveaux dispositifs seront mis en place afin de mieux évaluer le phénomène de la maltraitance en France. Un travail indispensable, tant les données manquent.

« Nous publierons dans les prochains mois les résultats d’un nouveau sondage sur la maltraitance en France. Et nous continuerons tant que le vide en la matière ne sera pas comblé. On ne peut pas lutter efficacement sans données fiables, qui permettraient de porter les efforts sur des points précis»  précise Michel Martzloff, Secrétaire Général de L’Enfant Bleu.

2. Pour favoriser une éducation sans violence, une campagne de communication online dédiée à la promotion du 119 «  Allo Enfance en danger » a été lancée suite à la présentation du plan par la ministre.  

3. Le repérage des situations de maltraitance devient une priorité des pouvoirs publics. Un sujet également central pour L’Enfant Bleu, partie civile dans de nombreux procès consécutifs à des décès d’enfants victimes de maltraitances familiales.

«  Il a été constaté au cours de récents procès d’assises de graves dysfonctionnements  au niveau des services sociaux, de la police/gendarmerie ou de la justice (affaires Bastien, Inaya, Nohan, etc.). Les enfants repérés représentent moins de 10% des enfants maltraités. L’émergence de ce plan est donc vitale pour sortir de l’ombre plus de 90% des enfants victimes de violences », alerte Michel Martzloff.

4. Le quatrième axe concerne l’accompagnement des victimes de maltraitance. L’ouverture de nouvelles unités d’accueil médical judiciaire pédiatrique (UAMJP) sera encouragée. La formation au recueil de la parole de l’enfant sera développée auprès de tous les professionnels en contact avec eux. Un volet sur lequel L’Enfant Bleu a largement pu faire part de son expérience et expertise.

« Les répercussions de la maltraitance sont généralement profondes pour l'enfant victime et son entourage. Il est donc indispensable de leur apporter assistance et soutien dans l'urgence et dans la durée. Voici l’une des raisons d’être de notre association depuis bientôt 30 ans », souligne Michel Martzloff.

5. Le quatrième axe concerne l’accompagnement des victimes de maltraitance. L’ouverture de nouvelles unités d’accueil médical judiciaire pédiatrique (UAMJP) sera encouragée. La formation au recueil de la parole de l’enfant sera développée auprès de tous les professionnels en contact avec eux. Un volet sur lequel L’Enfant Bleu a largement pu faire part de son expérience et expertise.

« Les répercussions de la maltraitance sont généralement profondes pour l'enfant victime et son entourage. Il est donc indispensable de leur apporter assistance et soutien dans l'urgence et dans la durée. Voici l’une des raisons d’être de notre association depuis bientôt 30 ans », souligne Michel Martzloff.

Retrouvez le détail du plan interministériel en cliquant ici et le dossier de presse ici 

 

[1] Livre blanc de L’Enfant Bleu « Ecouter mieux et agir vite : 20 propositions pour renforcer la protection des enfants victimes de maltraitance »

Vous avez besoin d'aide?
01 56 56 62 62

Nous contacter par email

11h - 18h du lundi au jeudi
10h - 17h le vendredi